Mardi 30 avril, le Ministère des Solidarités et de la Santé organise une nouvelle journée de sensibilisation contre les violences faites aux enfants. Une loi est encore à l’étude.

En effet, la Ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a mis en place en 2017 le premier plan interministériel de lutte contre ces violences éducatives. De fait, cette journée fait partie d’un de ses quatre grands axes de sensibilisations.

Nous vous avions consulté à ce sujet via un sondage sur la page Facebook de L’œil du Mans. Vous avez été une majorité (68%) à voter contre la mise en place d’une loi qui proscrirait tous types de violences éducatives.

Le but de cette mesure ministérielle est d’améliorer la prévention et de comprendre les mécanismes qui mènent à ces maltraitances. Elle vise également à nous y sensibiliser et à les prévenir. Ces actions visent tout particulièrement les parents ainsi que l’opinion publique via des spots vidéos et des chiffres chocs. Les professionnels de l’éducation et de la santé sont également sensibilisés ; formés à détecter, prévenir et accompagner lorsqu’il y a maltraitance.

Violences psychologiques ou physiques, négligences… Les cas de figures sont nombreux. En 2016, soixante-sept enfants sont décédés suite à des violences intrafamiliales, de toutes natures confondues. Cependant, il semble encore difficile d’établir une loi qui fixerait réellement les limites.